Cluses

Hausse des coûts de l’énergie : La ville de Cluses lance un important plan d’économies d’énergie

Hausse des coûts de l’énergie : La ville de Cluses lance un important plan d’économies d’énergie

Plus de 800 000 euros. C’est l’augmentation estimée de la facture énergétique de la ville de Cluses en 2023 (gaz et électricité), soit une hausse de 73% (à consommation constante). Dans ce contexte inflationniste, la ville de Cluses a par conséquent décidé de mettre en œuvre un plan d’économies d’énergie.

 Depuis plusieurs années, la municipalité de Cluses a engagé un certain nombre d’actions en faveur de la rénovation énergétique et du développement durable. Face à la nouvelle situation inflationniste qui touche notamment l’énergie, elle a décidé un certain nombre de mesures qui s’appliqueront au plus tard à compter de la fin des vacances de la Toussaint, ceci pour une durée minimale de 5 mois. Les sites les plus énergivores ont été identifiés, la cible étant le mixte « gaz électricité » dont le gaz représente la plus forte hausse.

Publié le 7 novembre 2022
plan d'économies d'énergie

Agir sur la température dans les équipements communaux et les plages horaires d’ouverture

La température dans les groupes scolaires est portée à hauteur de 20°C (moins 1°C par rapport à la température habituelle). La température est également réduite d‘un degré dans les équipements de petite enfance et de séniors (21°C) ainsi que dans les bâtiments communaux et administratifs (20°C°) et de deux degrés dans les gymnases et les équipements sportifs couverts (16°C). La fermeture des gymnases et des salles d’activités est généralisée à 23h. Les gymnases seront fermés durant les vacances de Noël et d’hiver.

Réduction de l’éclairage public et des illuminations de Noël

L’éclairage public sera éteint de 23h à 5h dans les zones résidentielles, seuls les axes structurants de voirie resteront éclairés ainsi que les parkings publics. Les illuminations de Noël sont réduites en nombre (uniquement à proximité des pôles commerciaux) ainsi que sur leur durée (9 décembre au 9 janvier). La patinoire ne sera pas installée place des Allobroges, contrairement aux autres années.

Une mise en œuvre progressive et un comité de suivi pour le plan d'économies d'énergie

« Ces mesures sont mises en œuvre progressivement » souligne Jean-Philippe Mas, maire de Cluses. « Les interlocuteurs communaux habituels des équipes enseignantes, des parents d’élèves, des associations et des occupants de nos locaux sont à disposition pour leur application mais aussi pour les conséquences éventuelles dans le cadre du déroulement des activités. Ces hausses d’énergie concernent tout un chacun. Je sais donc pouvoir compter à la fois sur la compréhension et la mobilisation du plus grand monde, aux premiers rangs desquels les agents communaux ».

Naturellement, au-delà de ces mesures à moyen terme, les investissements en matière rénovation énergétiques seront poursuivis et amplifiés. Outre la rénovation globale des équipements les plus énergivores, quand cela est possible, la commune raccordera des équipements supplémentaires au nouveau réseau de chaleur urbain et optimisera les régulations de chauffage à distance.

Un comité se réunira régulièrement en interne pour le suivi de la mise en œuvre du des mesures décidées et constater les premiers résultats obtenus. Un important plan de communication est mis en œuvre pour expliquer les mesures mais aussi encourager les clusiennes et les clusiens à se mobiliser dans la même direction, à savoir réduire nos factures énergétiques respectives.

En savoir plus

Les équipements les plus énergivores sont le Médipôle (ex-clinique), le parvis des Esserts, le boulodrome, l’hôtel de ville mais aussi les groupes scolaires de Messy, du centre-ville, des Ewües 1 et de la Sardagne. Des rénovations globales seront lancées dès les discussions budgétaires 2023.

 

Ce qui a déjà été entrepris avent le plan d'économie d'énergie

Les travaux au sein des équipements municipaux et notamment le relamping qui consiste à remplacer les luminaires par des ampoules LED à basse consommation. Dans ce secteur et par rapport à la période de référence 2013-2015, la facture a baissé de 8%.

Le plan lumière avec la modernisation de plus de la moitié de nos points lumineux (1500 candélabres concernés) qui a d’ores et déjà réduit la facture de 27%.

La mise en place du nouveau réseau de chaleur décarboné (chaleur fatale provenant du traitement des ordures ménages de l’incinérateur de Marignier) et qui s’affranchit du prix du gaz à hauteur de 85%.