• youtube
  • facebook
  • instagram
  • Flux Rss

Rénovations de la Maison des Allobroges - de juillet à novembre

La première phase d’embellissement de la Maison des Allobroges commencera début juillet pour s’achever avant le lancement de la saison culturelle le 4 novembre prochain.

Elle est restée telle qu’elle au fil des années. À part quelques rafraîchissements, la Maison des Allobroges n’a pas changé depuis 1984. Un bâtiment de plus de 30 ans, au potentiel thermique inadapté et coûteux qu’il faut absolument rénover. L’ensemble du projet a été divisé en deux phases : la première qui a débuté le 1er juillet dernier ; la seconde courant 2018.

Première urgence

La chaufferie qui va être remplacée par un système moins énergivore. Autre priorité, la salle de spectacle, dotée d’une sono toute neuve depuis le mois de septembre, sera équipée de nouveaux fauteuils ; murs et sols seront remis à neuf. Une partie des rangées, celles de l’allée centrale seront amovibles pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite (PMR).

Les fauteuils de l’avant-scène pourront se glisser sous le proscenium, un plateau de 8m50 de profondeur, pour mieux répondre aux exigences de chaque spectacle. Les trois loges de scène sont également au programme : mieux aménagées, elles bénéficieront d’un petit salon et d’une salle d’eau privée.

L’accueil sera repensé pour être à la fois plus visible grâce à une belle baie vitré et plus aéré ; deux personnes seront dédiées au contact avec le public. Un espace bar accolé permettra de prolonger agréablement les soirées après le spectacle. Un système de cloisons amovibles tout autour ouvrira de nombreuses possibilités pour organiser des manifestations à la Maison des Allobroges.

La partie administrative sera complétée d’une petite salle de réunion, dont l’usage sera mutualisé entre l’association culturelle et Cinétoiles.

Autre nouveauté

La création d’un espace workshop pour développer des ateliers créatifs collaboratifs. La deuxième phase sera consacrée au hall d’entrée, à la montée d’escalier, aux salles annexes et à la suppression de la verrière du dernier étage qui transforme le bâtiment en serre l’été. Mais pas avant 2018.